Vingt minutes de folie sur la route des vins !

En ce samedi automnal, nos U18 équipe une, qui évoluent en D2, se déplacent à Pfaffenheim, pour jouer contre Gundolsheim, puisque les deux villages viticoles sont en entente. Arbitrage officiel irréprochable comme toujours et ligne de touche assurée, coté Andolsheim, par notre Gérard, toujours aussi impartial qu’indispensable. Merci à lui. Dès la neuvième minute un corner permet aux locaux d’ouvrir le score. Défense et gardien mal placés. Ça arrive, c’est pas dramatique. Le coach Michel, secondé par Robert, reste calme et garde son équipe bien motivée. Robert assure également les fonctions de soigneur et de photographe. Si ça s’appelle pas de la disponibilité et de la polyvalence, alors il faut inventer un autre mot, moi j’en ai plus dans mon vocabulaire…ah si, ça s’appelle le bénévolat ! Bref, je discute, mais nos joueurs se battent pendant ce temps-là. Et ça paye : à la 25eme Nathan effectue une contre-attaque éclair sur l'aile gauche et centre sur Kilian, démarqué, qui tire et marque : égalisation pour l’ASA ! Trois minutes plus tard Gundolsheim reprend l’avantage , mais de justesse car Clément a dévié la balle qui décide tout de même de rentrer dans nos filets. Encore 3 minutes passent et cette fois c’est Nathan qui égalise pour l’AS ANDOLSHEIM , sur penalty ! Vous l’avez compris , nous sommes dans la période de folie évoquée en titre : tout spectateur qui cligne des yeux peut rater un but ! Encore dix minutes et les locaux reprennent l’avantage, également sur penalty, et encore, un peu chanceux, puisque Clément a encore plongé du bon côté. Ne clignez pas des yeux, c’est pas fini. Sept minutes plus tard Valentin égalise à trois partout pour l’ASA. Cinq buts en vingt minutes sur la route des vins, ça se fête ! C’est justement ce que pense aussi l’arbitre qui expulse dix minutes un joueur de Gundolsheim pour que la fête puisse continuer dans le fair play et la bonne humeur. A la 70eme Clément nous gratifie d’une magnifique parade sur son côté gauche : on a eu chaud ! Vient la 94eme minute et donc théoriquement la fin du match…mais un dernier coup franc à la limite des 16 mètres est sifflé contre nous…Soit… Heureusement le poteau gauche est du côté de la justice et renvoie dans les vignes une balle qui n’aurait jamais dû en sortir. Si Bacchus le Dieu du vin est lui aussi supporter de l’AS ANDOLSHEIM, alors ce soir on voit la vie en vert ! Interrogé en conférence de presse d’après match, autour d’un verre de jus de raisin, le coach Michel nous livre son analyse : « manque de réalisme, joueurs trop gentils, match largement gagnable mais on est sur la bonne trajectoire et je sens beaucoup plus d’envie qu’en début de saison. Il faut travailler, appliquer les consignes données aux entrainements, et répéter en match les exercices des entrainements ! Et surtout je dis aux joueurs : parlez-vous, respectez-vous mutuellement et plus encore, respectez-vous vous-même ! » Fin de citation. Messieurs, à bientôt !

Commenter avec votre compte Facebook

commentaires

Tags:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :