L’Homme en noir …

On le surnomme « l’homme en noir » depuis la création du ballon rond et cette couleur de mauvais augure qui lui colle à la peau en fait bien souvent et injustement le responsable de nos frustrations, de nos défaites et pire encore de nos insuffisances...

Tout cela sans récompenses ni trophées et encore moins de gloire.

Bref autant il est probable que vous vous souveniez des derniers buteurs, autant vous avez déjà oublié le nom au sifflet de la Finale de la Coupe du Monde.

Peu importe ! Ce n’est sans pas doute la motivation de ces anonymes en noir du dimanche après-midi.

Alors grand format sur l’un de ces oubliés ...

Bonjour Jonathan (notre nouvel Arbitre du club), on est ravi de t’accueillir au sein de l’ASA et de pouvoir mettre en lumière un bénévole et une fonction essentielle de nos week-ends sportifs.

Alors Jonathan, en dehors du sifflet et des cartons, Jonathan c’est qui ?

"Jonathan, c'est un grand garçon de 30 ans, papa d’une petite fille, Zoé 8 ans
Dans le métier de la bouche, je suis responsable et chef de cuisine chez un partenaire du club (Intermarché) et j'ai également créé à côté de cela ma propre entreprise (JH Chef à domicile /Traiteur)
Un homme au grand cœur, gentil et avec de l'humour (si jamais... Mesdames...)"

 

 

 

Ton premier souvenir avec le ballon rond ?

"Il y a maintenant quelques années, plus jeune je jouais au FC Ingersheim, des poussins au moins de 15ans "9 années".Nous étions même en division honneur, j'étais un très bon ailier et un redoutable tireur de coup franc du pied gauche, mais aussi la mauvaise facette du joueur avec ce côté hargneux et combatifs, pour vous dire j'étais bien souvent le premier à râler sur un Arbitre."

 

Et avec le sifflet ?

"L'homme en noir, était dans un coin de ma tête déjà plus jeune, j'avais même fait une première formation sponsorisée par But, mais je n'ai pas poursuivi. C'est maintenant depuis 3 ans et pour garder la forme et la santé mais avant tout par passion et grâce à l'aide de mon ami Thierry Ottani que je me suis lancé."

Ton parcours en noir ?

"Après l'obtention de mon diplôme j'ai commencé comme beaucoup d'autres chez les jeunes, avant de progresser et gravir quelques échelons, aujourd'hui je sillonne les terrains du District et de la région Grand Est et demain… "qui sait".. . Peut-être ceux du National… Mais pour cela il va falloir encore courir pas mal de kilomètres."

Et l’ASA ? Comment ?

"Un premier nom, Christel, c'est la première personne du club que j'ai rencontré sur mon lieude travail à qui j'ai proposé mes services pour l'arbitrage, le reste s'en est suivi avec notamment l'occasion de régaler gustativement un bon nombre de personnes lors de la soirée des bénévoles.

Mais aussi ses adhérents, joueurs, coachs, dirigeants, supporters etc… d'une grande sympathie et gentillesse le tout orchestré par un Président en or !! .

L’ASA a ses valeurs familiales et chaleureuses (qui me rappelle ma jeunesse) la recette parfaite qui m'a poussé à m'engager chez eux après avoir quitté (et ceux malgré leur refus catégorique) un club réputé ou j'étais également engagé et référent..."

Les motivations d’un joueur quand il rentre sur le terrain c’est de gagner et les tiennes quand tu sors du vestiaire ?

"Mes motivations quand je siffle le coup d’envoi sont claires, mettre le maximum de carton jaune et rouge et siffler que des penaltys… Non je plaisante, c'est de l'humour évidemment !
Le but c'est d'être le plus claire possible dans mes décisions, de communiquer, de prendre soin de l'intégrité physique des joueurs et de m’assurer que le match se passe dans les meilleures conditions. C'est un rôle très difficile je dirais même le plus compliqué, il impose de prendre bien souvent des décisions et de prendre ses responsabilités sur certaines phases de jeu mais aussi de se faire respecter.
Nous n’avons pas le même maillot mais sûr et certain la même passion ! Mon profil d'ancien joueur est un plus pour comprendre parfaitement le jeu et ses règles.
Ma satisfaction quand je rentre au vestiaire c'est de boire après une bonne mousse au club-house, heu non pardon je voulais dire d'avoir eu la certitude que tout a été parfaitement respecté, de revenir toujours avec le sourire au vestiaire et avec le sentiment du devoir accompli."

Des ambitions ?

"Avec beaucoup de modestie je dirais le niveau international et d'être corrompu pour me faire un max d'argent !.. "de l'Humour encore " non sérieusement je souhaite que mon club actuel m'encourage et me porte vers le plus haut niveau possible. Je me donne les moyens pour réussir au mieux "je suis de nature combative" je ne lâche jamais rien jusqu'à pouvoir l'obtenir, j'ai une citation pour définir cela : « toujours viser la lune car même en cas d'échec, on atterri dans les étoiles »"

L’arbitre internationale ou régionale qui t’a inspiré ?

Photo AFP/NICOLAS TUCAT

"Un grand nom de l'arbitrage Français et International, Mr Philippe Kalt, Président actuel de mon club de jeunesse et ville natal le FC Ingersheim, je suivais son parcours déjà plus jeune et c'est lui qui m'a un jour donné envie de prendre le sifflet."

Pour conclure ... et à quelques semaines de cette nouvelle saison, as-tu de nouvelles règles ou protocoles à nous faire découvrir liés ou pas au contexte sanitaire ?

"Actuellement, je ne suis pas encore informé des nouvelles mesures, je vais prochainement avoir le traditionnel stage de rentrée des Arbitres à la ligue où on sera informé sur tout cela et d'éventuelles nouvelles règles pour la saison à venir."

Commenter avec votre compte Facebook

commentaires

2 comments on “L’Homme en noir …

  1. Je connais le Jonathan “cuisinier” ami depuis plus d’un 1 an maintenant homme au grand cœur passionné par ce qu’il fait
    Je ne t’ai pas encore vu évoluer sous ta 2 ème casquette l’arbitrage
    Hâte de voir l’homme en noir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :