Posts Tagged‘Coupe de France’

Coupe : au revoir la France, bonjour l’Alsace !

Marc

Dimanche après-midi d’abord gris puis ensoleillé pour la réception du FC Bartenheim en ce 4ème tour de Coupe de France ! Plusieurs centaines de spectateurs présents, à commencer par les 2 premiers magistrats de la ville : le maire d’Andolsheim Christian Rebert et son adjoint Raymond Husser. On a donc des spectateurs très officiels et des arbitres tout aussi officiels, pour le champ, et même aussi pour les touches ! Les 20 premières minutes sont à l’avantage des visiteurs. L’ASA joue dans sa propre moitié de terrain. Le pressing des jaunes est constant. Logiquement, les pensionnaires de régionale 2 trouvent nos filets. Nous sommes menés d'un but et réagissons très bien : les blancs de l’ASA franchissent désormais régulièrement la ligne médiane et sont même à un doigt de l’égalisation… Le gardien de Bartenheim, menacé par une balle aérienne dangereuse, rentre dans ses propres cages… Et avec le ballon ! Mais pas complètement selon les arbitres, qui ne valident pas ce but. Partons dans l’hypothèse qu’ils ont raison, c’est la base du respect pour l’arbitrage et la condition de l’avenir du football. D’ailleurs, personne ne conteste cette décision dans les secondes qui la suivent. Peu avant la pause Bartenheim remet ça : 0 - 2… Coup de sifflet, cafés colombiens, sodas américains, eaux minérales vosgiennes, boissons alsaciennes…. En seconde période le soleil revient dans le ciel et dans les cœurs : l’ASA tient bon, son gardien étant justement toujours aussi bon, et les locaux n’encaissent donc pas le moindre but de la 39e à la 94e minute. Et ça, vous savez quoi, ça porte un nom : ça s’appelle un exploit sportif. Quatre divisions d’écart… Pas une, pas deux, pas trois : 4 divisions d’écart et 55 minutes sans prendre un seul but. L’ASA l’a fait ! Et avec le fair-play en bonus : 2 biscottes seulement coté locaux, sensiblement pareil coté visiteur, même pas de quoi organiser un petit-déjeuner, bravo pour ce fair-play Messieurs. Alors, bien sûr, Gilles le coach et David son dirigeant vont tirer les enseignements de ce match. Selon ce dernier, il eut fallu « jouer plus libéré », peut-être avons-nous été un peu bloqués par l’enjeu et par le statut des visiteurs. Enregistré. Vivement la suite et la suite c’est la coupe d’Alsace, Messieurs bravo, merci, et à bientôt !

Lire la suite

pas encore au septième ciel mais déjà au 4 ème tour !

Marc

Chers lectrices et lecteurs du site de l’ASA : puisque la récente rentrée des classes signe pour vos enfants (et petits enfants), le retour des cours de maths, commençons l’année scolaire par un problème arithmétique simple…Sachant que 8 000 équipes disputent la coupe de France, quelle est la probabilité pour qu’un club de 11ème division ( D3 ) accède au quatrième tour ? La réponse est : infinitésimale…En clair : Minuscule. Nada. Nix. Nothing. Niente….Bref, on va donc déjouer les statistiques et jouer au foot pour les faire mentir, "ces sacrés stats" . ( ça , ça s’appelle une allitération, eh oui c’est la rentrée, alors on révise les maths et le français par la même occasion) . Dimanche 11 Septembre, stade de Oberhergheim, temps estival, eaux des Vosges et boissons d’alsace pour ceux qui ont soif, et plutôt cafés pour ceux qui ont passé la nuit aux « 500 nocturnes » juste à côté … vroum vroum…Et tout le monde de bonne humeur face à Oberhergheim qui évolue comme nous, et dans notre groupe, en D3. Je salue très chaleureusement le club d'Oberhergheim qui nous a très bien accueilli et qui nous ressemble beaucoup : foot plaisir, ambiance familiale, 3eme mi-temps festive. Début de la rencontre : Arbitre officiel évidemment, et arbitre de touche en la personne de Laurie, toujours impérial, coté banc. KOP ASA nombreux partout, KOP MAÏS serein coté banc, KOP Guyane survolté côté opposé, et enfin, incontournable , le KOP JEFF, fort de 7 membres s’il vous plait, derrière les cages de notre portier, notre gardien, notre taulier, notre surveillant pénitentiaire, notre panthère rose, l’homme qui ne laisse aucun ballon s’évader sans autorisation…. Le président de l’ASA , quant à lui, est excusé, il est en opération de détection dans des terres lointaines. La rédaction du site web lui suggère d’en profiter pour se reposer un peu entre deux matches. Si déjà il est loin, autant en profiter, non mais c’est vrai…Que dire de la première période ? Brouillonne, tendue, aérienne, inefficace, sans fil conducteur…Et ceci vaut pour les deux formations. Pause. Rebelote : Eaux des Vosges, boissons d’alsace, pur arabica pour les amateurs de courses nocturnes, vroum vroum ... 55eme minute , on vibre enfin. En suivant un coup de pied arrêté de Gabin, Josh marque ! Le journal l’Alsace , qui titrait le matin même « Séisme en Alsace » avait , pour une fois, titré non pas sur un évènement passé mais sur un évènement futur ! C’est bien la première fois que des journalistes professionnels sont meilleurs que des journalistes amateurs ….Non mais, alors là, pour le coup, ils ont mis dans le mille ! Le voilà votre séisme : l’ASA mène 0 à 1 une demi-heure avant la fin ! Enfin…ça c’est ce que disaient nos montres…dans la vraie vie c’est un peu différent …. Ecrivons-le honnêtement : les 2 équipes ont passé leur temps à vendanger les jambes des porteurs de balles, et souvent avec beaucoup de retard sur le ballon….mais en même temps chacun sait que l’alsace est une terre de vendanges tardives…Mais, du coup, l’arbitre a été contraint de rajouter des minutes, puis des dizaines de minutes et enfin des demi-heures, durant lesquelles on se fait des frayeurs… C’est notre second problème de cours élémentaire de cette rentrée : comment un match de 90 minutes qui débute à 15H02 peut-il finir à 17H11 ? Je laisse vos enfants trouver la solution, chères lectrices et lecteurs, je sèche, j’en perds mon latin…Ah ben tiens on va faire du latin, allez c’est la rentrée : Fluctuat nec mergitur, ça veut dire que l’ASA flotte parfois, un peu, mais ne coule jamais. Je dédie donc cet article à toutes les équipes de jeunes et de seniors de l’ASA qui ont joué ce weekend : ce weekend, vous avez tous gagné, car, même lorsque vous perdez le samedi ou le dimanche matin, sachez que la victoire de l’équipe Fanion est la victoire de tout le club et donc c’est aussi votre victoire. L’ASA ne coule jamais. Ne l’oubliez jamais ! Bref, coup de sifflet final, explosion des Kopps, eaux des Vosges, boissons alsaciennes, vous connaissez la chanson…Conférence de presse d’après match : Gilles salue tous les joueurs et souligne le gros travail de Bryan, Josh, Jeff, Gabin, Yoann et les remplaçants Loïk, Hugo et Ben. interviewé à son tour , Josh est formel : chaque joueur a tout donné et c’est une victoire collective, et belle, car qualifiante, même si on a pas assisté au plus grand match de tous les temps sur le plan technique. Josh ajoute : « je sentais que je devais suivre ce coup franc de gabiche, j’avais eu le même instinct en 2021 pour le même résultat, la même action , pareil » Réponse de votre reporter : Vous jouez « à l’instinct » les gars ? Emmenez nous donc au cinquième tour …« à l’instinct »… nous ça nous va ! Rendez-vous donc le 25 septembre pour le 4 ème tour de la Coupe de France !

Lire la suite

encore un petit score et déjà une grande aventure !

Marc

Nos seniors 1 reçoivent Meyenheim en ce dimanche ensoleillé et digne d’un mois d’aout. Ce sera le second tour de Coupe de France pour les jaunes et le deuxième pour les verts. Nos lecteurs se souviennent de la victoire éclatante de l’ASA au premier tour. Nous avions laissé Sainte Croix en plan, et même en plaine. Aujourd’hui la rencontre débute avec du retard, car l’arbitre se rend d’abord à Andolsheim. Nous le redisons donc à tous nos lecteurs : les matches à domicile de l’ASA se jouent à Neuf Brisach jusqu’à nouvel ordre. C'est-à-dire pour très longtemps, et pour la bonne cause : la rénovation de notre complexe footballistique, notamment des vestiaires. Bref, le match commence et, dès la neuvième, Yoann, bien servi par une passe en profondeur d’Anthony, ouvre le score ! La suite de la première période se déroule sans incident, sauf quelques biscottes sans gravité. C’est du jeu viril le vrai foot, c’est pas manette sur console et sur canapé tâché de restes de pizzas. Après une pause, et quelques boissons alsaciennes pour les très nombreux supporters des deux camps, les jaunes deviennent entreprenants. Meyenheim, en jaune, à l’image des très nombreuses guêpes qui asticotent inhabituellement les spectateurs, pousse les verts dans leurs retranchements. Jeff tient toujours la baraque, et heureusement, car le ballon vient côtoyer la ligne de but à plusieurs reprises. Belles frayeurs notamment entre la 60 éme et la 75 ème. Le kop « ASA-MAÏS », ils se reconnaitront, placé coté banc, frôle l’arrêt cardiaque plusieurs fois. Le kop « ASA-GUYANNE », placé côté opposé, et ils se reconnaîtront également, manque de défaillir à son tour. On a eu chaud ! Tous les supporters de l’ASA lâchent un « ho yéé…. » de soulagement lorsque Monsieur l’arbitre, à la 84 ème, expulse un joueur de Meyenheim et pour une raison simple : il engrange un second carton jaune. « Distingué pour l’ensemble de son œuvre » comme disait Thierry Rolland. Tenir 9 minutes interminables... Et c’est la délivrance ! L’AS ANDOLSHEIM est qualifiée pour le troisième tour de la Coupe de France. 7 600 clubs y participent cette saison, il n’en reste plus que 1 900, et on en fait partie !... Messieurs, bravo et Merci !

Lire la suite

Coupe de France, un simple derby et une simple formalité !

Marc

Bonjour à tous, tout d’abord je vous remercie pour vos lectures attentives des 27 reportages que j’ai eu le plaisir de réaliser pour l’AS ANDOLSHEIM la saison dernière, et, tout comme mon club de cœur le fait chaque année, je vais moi aussi me surpasser cette année. objectif 30 articles au minimum. Je remercie Gilles Fouillet et toute l’équipe rédactionnelle qui me fait confiance, et je remercie le comité et le Président de l’ASA. Et je souhaite bonheur et succès à toutes les équipes de l’ASA. Bref, hier après-midi, car on est déjà lundi, notre équipe Seniors 1 entame la Coupe de France contre le voisin Ste Croix en Plaine. Comme nos lecteurs le savent, les croisés évoluent 3 divisions au-dessus de nous. Sur le papier, c’est donc ingagnable... Un grand journal régional alsacien, que je ne nommerai pas, (mais qui est éponyme, comprenne qui pourra), écrit donc jeudi : « une formalité pour les croisés »… et surenchérit, vendredi, par un magnifique « un derby qui ne devrait pas échapper à Ste Croix ». Puisque les journalistes ont plié le match sur le papier, restons à la maison ! Le seul petit hic, c’est que la match se jouera sur une pelouse et non sur un papier…Soyons honnêtes, le premier quart d’heure est à l’avantage des locaux, techniquement et territorialement. L’ASA réagit , se révolte, et manque de peu de marquer à la 30eme car notre photo montre clairement que Adam est littéralement fauché dans la surface ! Bref, Andolsheim fait de la résistance ! Seconde période, score toujours vierge, Jeff notre portier enchaine parade sur parade, la défense est hyper solide, on prend un carton jaune sans gravité …Ste Croix rate l’occasion de tuer le match à la 93eme puis l’arbitre siffle la fin du match ! Après 15 minutes et 11 de tirs au buts interminables, Bryan trompe le portier croisé et le kopp vert explose : l’ASA gagne le match ! Finalement les journaux avaient raison…et, je fais amende honorable , il suffisait de marquer plus de buts que l’équipe adverse, et, simplifié ainsi, on peut le dire, l’écrire, et même le chanter : ce fut une formalité !

Lire la suite

Clap de fin sur la coupe de France !

Marc

Clap de fin sur la coupe de France ! C’est la conclusion de ce match de notre équipe première. L’ASA reçoit Ribeauvillé en ce dimanche frisquet et très, très pluvieux, après avoir éliminé les portugais de Colmar 4 à 3 puis Ebermunster 3 à 0. Public nombreux à Andolsheim malgré ces conditions désagréables. Les verts accueillent le jeune Mathias Motsch dans les cages puisque notre gardien titulaire termine de purger une sévère peine infligée, rappelez-vous chers lecteurs, lors du match épique contre les portugais. Mathias sera mis à rude épreuve mais il signe cependant quelques beaux arrêts. La première demi-heure est équilibrée et aucun gardien n’est battu, ni le nôtre, ni celui des visiteurs. Ça se gâte légèrement par la suite. Les rouges marquent ensuite quelques buts. Notons à ce propos que le numéro deux de Ribeauvillé, Joshua Morello, a évolué plusieurs années, en U18 notamment, à l’ASA. Ce même Josh est buteur ou passeur décisif sur tous les buts adverses. Allons-nous en déduire que l’ASA est un centre de formation majeur dans le bassin colmarien ? Et bien non, ce n’est pas une déduction, c’est juste un rappel, car vous le saviez tous déjà ! Remarquons également que le numéro 9 adverse est un ancien professionnel d’Europe de l’est. Rappelons enfin que le club de la cité des ménétriers évolue en tête de la R2, soit 4 divisions au-dessus d’Andolsheim. Dans ce contexte un seul but vert eut été un exploit… et il fut marqué par Lucas da Costa ! Malheureusement l’arbitre siffle peu après cet exploit et nous prive d’une remontada. Remontada improbable sur le papier, certes, mais on jouait sur une pelouse, pas sur une feuille de papier. Et sur la pelouse du stade de l’ILL, tout est toujours possible. Saluons enfin la parfaite organisation de ce match par tous les bénévoles de l’ASA, et notamment une grande rigueur dans le respect des règles sanitaires. Rigueur absolument exemplaire, aussi bien pour l’accueil du public que pour le contrôle des joueurs. La preuve : Le match a débuté à 15H00 pile, ce qui est un exploit dans les conditions actuelles. Bref, clap de fin sur la coupe de France, objectif Ste Croix en plaine pour le championnat, ici le stade l’Ill , à vous la rédaction du site web !

Crédit photos : Gérard A et Marc

Lire la suite

Orange mécanique à l’orangerie

Marc

"En ce dimanche maussade, les portugais de Colmar reçoivent l’ASA en coupe de France premier tour. Début de rencontre avec 25 minutes de retard pour raison de contrôle sanitaire. On notera la bonne organisation sanitaire coté accueil des supporters, avec un strict contrôle des pass et une liste d’émargement toute aussi sérieuse. Bon point pour le club accueillant. Apres 3 actions chaudes des locaux, c’est un premier but pour ces derniers, dès la 5eme minute, et franchement ça nous pendait au nez. Un gros quart d’heure plus tard l’ASA égalise devant un kop andolsheimois dense, motivé, et bientôt carrément survolté. Mais l’équipe locale ne lâche rien, et remet le couvert. Nous sommes menés 2 à 1 mais nous ne lâchons rien non plus, et restons fair play malgré des grosses et nombreuses fautes de nos adversaires. L’arbitre essaie de calmer cet incendie de fautes avec une pluie de carton jaune mais ça ne suffit pas. Les verts se battent et égalisent de nouveau. Notons que l’ASA évolue à 10 suite à une biscotte rouge et sévère sur notre nouveau gardien. Alex, joueur de champ, assure l’intérim avec brio dans les filets et devient ainsi , incontestablement, l’homme du match ! Bref, le penalty, tiré suite au carton sur le gardien, est transformé et les hommes en noir mènent 3 à 2. Mais il y a tout de même une justice car un rouge frappe à nouveau, et cette fois pour l’équipe domiciliaire ! Le match devient fou lorsque ANDOLSHIEM égalise et obtient le 3 partout : le kop vert explose, les caméras de télévision sont bousculées, les tribunes tremblent, les stadiers sont débordés, l’orangerie prend des airs d’orange mécanique ! Et là, c’est le drame…pour les portugais ! L’ASA en plante un quatrième et l’emporte 4 à 3 ! Saluons tous les joueurs, surtout Alex, et bien évidemment les buteurs : Adam PACIELLO pour ses 2 buts et Adam TEBBAKH et Antony SCHULER pour leurs réalisations. Encourageons également les jeunes joueurs : Matteo, Loïc, Loïk, Adam encore une fois et bien d’autres. J’oublie beaucoup de monde car c’est mon premier reportage depuis 18 mois, plates excuses. Merci enfin et surtout à Laouari pour ses photos. Ici le stade de l’Orangerie de Colmar, bonne semaine à tous !"

Marc Delloue

Lire la suite

Le quiz du jour

Voilà un derby que nos parents ou grands parents ont sans doute vécu pour avoir la réponse au quiz du jour : à quand remonte le dernier derby de l’ASA contre son voisin de l’AS Sundhoffen ?.. Deux à trois décennies sans doute ? Ou Aussi lointain qu’un Racing/ FCM !

Ce deuxième tour de coupe de France était donc l’opportunité pour ces deux clubs de village aux valeurs très proches et qui s’apprécient, de combler le fossé des 5 divisions d’écarts ... le temps d’une feuille de match bien sévère pour nos verts et prétexte finalement de retrouvaille lors d’une 3 ème mi- temps tel une fête de voisin.

Un petit tour et puis s’en va !

En ce dimanche 13 Aout l’équipe une recevait Colmar unifié pour le premier tour de Coupe de France. Coup d’envoi donné à 17H00. A 17H25 nous sommes menés 0 à 3. Douche froide au cœur de l’été. Les nombreux supporters, avec Tom à leur tête, continuent de soutenir les verts sans se décourager. Et ça paye : l’ASA lobe le gardien colmarien et réduit la marque avant la pause. En seconde période c’est une autre équipe qui affronte les Colmariens. Plus incisive, mieux organisée. Et ça paye de nouveau. Une grande balle aérienne, que tout le monde voyait s’écraser sur le parking du babou, rentre miraculeusement, contrée par un petit vent du nord, dans la cage des visiteurs ( avant dernière photo ). On est donc à 2 à 3 et il reste un gros quart d’heure. Las, on en prend encore un ! 2 à 4, tout est à refaire. A cinq minutes de la fin l’ASA obtient un penalty suite à un choc aérien juste devant le but. Andolsheim ne le transforme pas (voir dernière photo). Score final 2 à 4. Soyons réalistes, nous avons été dominés et le PSG devra donc trouver un autre volontaire pour jouer la finale au stade de France en mai prochain. Andolsheim a décliné l’invitation. Concentrons-nous à présent sur la coupe du crédit mutuel et sur le championnat. La D1 attend l’ASA ! 

De votre correspondant au stade de l’Ill , Marc Delloue

Un petit tour …

Un petit tour ... Et puis s'en vont .. Face aux promotionnaires de Kaysersberg, l'adversaire de ce premier tour de coupe de France, on a craint le pire à la mi temps pour les verts devant l'ampleur du score mais on retiendra finalement une deuxième mi temps plus aboutie en terme de jeu, d'occasion et de réalisation... Pour se conclure sur une défaite honorable de 4 à 2 ... Place dorénavant à la coupe d'Alsace le week end prochain.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :